FR  |  EN  |  简 

LES AVENTURES DE SIANG-TSE  |  THÉÂTRE  |  PAR COMPAGNIE DELL'IMPROVVISO ET ARTHUR THEATRE|  2016

CHINE 

Ce spectacle est une coproduction Compagnia dell’Improvviso - Arthur Théâtre et répond au désir de créer un échange culturel dans le cadre du cinquantième anniversaire des relations diplomatiques France-Chine.Cette création s'inscrit dans une série de spectacles proposés et intitulés : Histoires du peuple. Il s'agit de raconter des histoires nées dans la misère des petits métiers du monde, les thèmes abordés sont l'honnêteté, la fatalité, l'espoir.

 

Les aventures de Siang-tse naît d'une libre adaptation du célèbre roman de Lao She : « Le Pousse-pousse ». Ce roman narre les aventures d'un tireur de pousse-pousse nommé Siang-tse le Chameau dans le Pékin des années vingt et trente, des années durant lesquelles une dizaine de milliers d'hommes gagnaient leur vie en tirant des pousse-pousse. A cette époque, il fallait courir une bonne dizaine d'heures chaque jour pour arriver à gagner 1 yuan avec lequel on pouvait acheter 5 kg de farine de blé. Ainsi Lao She décrit une ville où tout est régi par la guerre, l'argent, le danger et un honnête tireur qui malgré sa bonne volonté ira de désillusion en désillusion et ne connaissant que la déchéance et le désenchantement.

 

Le spectacle est le récit des aventures de Siang-tse le Chameau, racontées par un personnage imaginaire : Ts'ao, l'ange gardien du petit peuple de Pékin. Dans son récit emporté, pudique et encore empreint des illusions qui l'ont fait vibrer tout au long de la vie du pauvre Siang-tse, Ts’ao fait revivre avec humour le Pékin des petits métiers, celui des colporteurs, avec leur langue savoureuse, leurs malheurs et leurs fêtes. Il nous conduit ainsi à la rencontre d'une autre pensée, d'une autre culture, d'un autre peuple et de ses misères.

 

 

L’auteur du Pousse-pousse : LAO SHE

Né en 1899 à Pékin, il est considéré comme une référence de la littérature chinoise. Reconnaissable à son éternel ton satirique, écrivain de renommée internationale, Lao She est consacré « Artiste du peuple» dès le lendemain de l'instauration du régime communiste en Chine. Lors de la Révolution culturelle, l'intellectuel est dénoncé puis persécuté par le gouvernement. Il meurt en 1966 dans des circonstances dramatiques aujourd’hui encore non éclaircies (malgré la thèse officielle du suicide).

 

Intentions de mise en scène par Luca Franceschi

Fasciné par les situations, les atmosphères, les émotions évoquées dans « Le pousse-pousse » de Lao She, j’ai voulu m'inspirer du roman pour mettre en scène les aventures de son protagoniste, cet homme si profondément attachant, Siang-tse. Ainsi est né le récit de Ts'ao, l'ange gardien du petit peuple de Pékin. Ce personnage permet à la pièce d’avoir la distanciation nécessaire pour supporter la triste histoire de ce tireur de pousse-pousse au destin tragique. C’est grâce à la légèreté de Ts’ao qu’on peut en être touché sans pitié, en rire sans moquerie, en pleurer sans désespoir.

 

 

Texte et mise en scène : Luca Franceschi Jeu Carole Ventura

Musique : Sébastien Belin
Décors : Thomas Laporte
Création Lumières : Oscar Hammel